Actus

Festival international du kitesurf

Le Festikite rend hommage à la SNSM

  • Publié le : 16/05/2018 - 00:01

Le Festikite fête les Sauveteurs en MerLes kitesurfeurs vont dédier une manche de la compétition aux sauveteurs en mer. Photo @ Christophe Ruiz
La dixième édition du Festikite-Festival international de kitesurf se déroulera du 17 au 21 mai prochain à Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault).
Cet événement, labellisé «Mille SNSM», rendra cette année un hommage particulier aux sauveteurs en mer, qui assurent à chaque édition la sécurité des participants sur le plan d'eau, en leur dédiant une manche de la compétition. Cette dernière sera disputée sur la distance symbolique d'un mille nautique.

Les bénévoles de la SNSM prendront également la parole lors de chaque briefing pour délivrer des messages de prévention et de sécurité aux 220 compétiteurs professionnels et amateurs inscrits. Enfin, plusieurs milliers de flyers «Tous en mer le 23 juin» faisant la promotion du Mille SNSM seront distribués aux spectateurs.
«Depuis la création du Festikite, il y a dix ans, la SNSM a toujours été à nos côtés pour veiller à la sécurité des riders sur le plan d'eau, déclare le directeur du Festikite Nicolas Calloix. Associer le Festikite au Mille SNSM nous a donc paru naturel.»

A noter que le jeune kitesurf breton Kieran Le Borgne, espoir français de la discipline, ridera même sous les couleurs de l'association avec une planche floquée «Mille SNSM», un casque et une voile orange SNSM.
Le sportif de 20 ans, vice-champion du monde espoir de kitefoil en 2016, espère faire honneur aux sauveteurs : «Je suis brestois, passionné de kite, mon père est pilote maritime, mon grand-père est originaire de l'île de Batz, alors forcément la mer, c'est ma vie ! De ce fait, j'ai toujours été en contact avec la SNSM qui est déjà venue me récupérer alors que je dérivais en pleine nuit par manque de vent. [...] La mer un milieu imprévisible, alors c'est important qu'on ait des gens qui veillent à notre sécurité. Les sauveteurs en mer sont toujours là pour nous ; aujourd'hui je veux courir pour eux !»