Actualité à la Hune

Grand Prix de l'Ecole navale

Une partition météo singulière

Cette nouvelle édition du Grand prix de l'Ecole navale va se jouer sur une partition météorologique bien singulière tant la dynamique météorologique est bien différente de l’épisode de beau temps que l’on a eu jusqu’à présent sur nos côtes.
  • Publié le : 08/05/2018 - 11:20

La situation météorologique pour ces prochains jours s’orchestre autour d’une belle succession  de perturbations sur la pointe bretonne avec des caractéristiques propres à chacune.
Pour introduire ce Grand prix, la première approche consiste à observer la dynamique synoptique de grande échelle pour observer le contexte global.
Mais, avant d'observer la prévision pour demain, mercredi 9 mai, jour de l’ouverture des hostilités sur le plan d’eau, petit focus sur la situation du jour.
Ce mardi 8 mai, le changement avec le beau temps est flagrant : désormais nous sommes repassés sous l’influence d’une première perturbation nuageuse qui rentre par l’Ouest, certes atténuée mais dont le corollaire nuageux va encombrer le plan d’eau tout au long de la journée. Ce front introduit parfaitement l’instabilité qui nous attend sur les régimes de vent  pour les prochains jours.
Pour cette première journée, nous restons donc sous l’influence du front noté en 1 et  nous passerons à l’arrière la nuit prochaine comme matérialisé sur la prévision du Mett Office.

Mercredi 09 mai

Prévisions mercredi 9 mai 2018L’analyse synoptique pour mercredi 9 mai nous place sous l’influence d’un petit effet de dorsale mobile (en bleu). Dorsale qui s’est développée à l’arrière de 1 et avant l’arrivée de la perturbation notée en 2. De fait, le régime de vent va décrire cette évolution en se composant ensuite sur les effets particuliers que peut présenter la rade de Brest. Photo @ Illustration produite à partir des cartes du Met Office - www.metoffice.gov.uk/

En cela, la journée va débuter sous un vent faible non établi, et il faut attendre que le Sud-Ouest commence à se lever pour  que le jeu puisse s’ouvrir sur la rade. Vers 11 heures, c’est un 10 à 12 noeuds qui entre en appui sur le synoptique. Il se renforcera légèrement en début d’après-midi  pour atteindre 14 noeuds environ de vent moyen. Et il prend même quelques tours de plus en fin d’apres-midi en patientant un peu. Pour les puristes, enveloppe de vent stable en direction et force.

Si les modèles globaux tendent à décrire la situation météorologique avec un flux de Sud-Ouest pour la journée, il n’en reste pas moins qu’une lecture détaillée est bien plus complexe et riche. Aussi, en se portant sur  le modèle à très haute résolution proposée dans le cadre du Grand Prix de l'Ecole navale par Metigate ou encore en observant le modèle d’ Open WRF *  avec Sail Grib, le focus à 12 heures TU illustre cette complexité.

Mercredi 9 mai 11hLes couloirs de vent se matérialisent en épousant les contraintes du relief et certainement d’une belle inspiration pour optimiser les stratégies à développer sur le plan d’eau, car par Sud-Ouest de nombreuses zones de déventes sont à gérer.Photo @ Illustration Metigate – Modélisation à très haute résolution (1 km )

Observons en détail cette situation synoptique de Sud-Ouest et ses effets locaux, effets compilés avec Alain Daoulas.

Anse du Poulmic et estuaire de l’Aulne
Le vent de Sud-Ouest est fortement perturbé par la presqu’île de Crozon-Morgat. Il faut identifier les deux ou trois vallées par lesquelles le vent tombe de la presqu’île. L’une d’elles se trouve derrière la tour de l’Ecole navale. Dans la baie du Poulmic, le vent descend par bouffée et s’évacue par la gauche. Il sera mieux établi en s’approchant de l’estuaire de l’Aulne. La pointe de Pen Ar Vir offre un petit surcroît de pression, avec un petit effet de droite.

Mercredi 9 mai 13hCourants de marée générés a partir de l’atlas de composantes harmoniques FINIS (résolution spatiale 250 m) développé dans le cadre du projet PREVIMER/Modélisation et Analyse pour la Recherche Côtière (Pineau-Guillou Lucia (2013)).Photo @ Illustration fournie par Metocean Solutions

Entre Lanvéoc et la presqu’île de Plougastel (Axe Penn Ar Vir/Pointe de Rozéget)
Le vent est plus faible au sud de la zone.  Il souffle alors en rafales.
La pression est plus importante au milieu du plan d’eau. Attention à la rotation à gauche du vent vers l’île Ronde et la très forte accélération du vent de part et d’autre de l’île Longue. Mer assez plate, même par vent fort.

Entre l’île Ronde et le port de commerce de Brest
Rien de bien compliqué pour ce flux canalisé par l'axe de la rade, peu de perturbations à observer  sauf en gagnant sur la pointe des Espagnols ou l'île Longue. Juste l'effet tampon à observer à mesure que l'on progresse vers la plage du Moulin-Blanc.

Morgat (baie de Morgat  jusqu’au cap de la Chèvre, et façade Ouest de la presqu’île de Crozon)
Attention au piège du Kador, le pot au noir crozonnais !
Par vent de Sud-Ouest, deux masses d’air s’y affrontent. Au Sud, le vent synoptique, accéléré depuis le cap de la Chèvre ; au Nord, un vent d’Ouest qui déboule de Morgat. Bien repérer la position de la bouée au vent pour éviter d’avoir à traverser cette zone de dévent de la pointe du Kador. Le vent de Sud-Ouest se renforce sur la plage de l’Aber, mais faiblit fortement vers Postolonnec.

Rade de BrestIllustration Articque - Rade de Brest – Baie de Crozon-Morgat. Photo @ Etudes des sites et micro-météo - Editions Le Piment Graphique.

Pour la journée de jeudi 10 mai
Après force détails sur ce scénario de Sud-Ouest, retour pour cette journée de jeudi avec un synoptique de Nord-Ouest qui s’installe à l’arrière du front noté en 2 sur l’analyse synoptique (première carte en haut). Ce flux  s’accompagne par le développement d’une  nouvelle petite dorsale  dont l’axe  est prévu à la verticale du plan d’eau vers 14-16 heures locales, en conséquence le Nord-Ouest de 10 à 12  nœuds va progressivement s’estomper  pour 6 à 8  nœuds en prenant de la la gauche. Cette petite évolution est à associer au renforcement des conditions anticycloniques  dans le golfe de Gascogne qui vont ensuite se décaler sur la France.

Pour vendredi 11 mai
Nouvelle perturbation en approche par l’Ouest. La petite cellule anticyclonique se décale quant à elle tout aussi rapidement à l’Est. Donc nouvel épisode de flux synoptique au Sud-Ouest avec un niveau de vent de 20 à 25  nœuds dès le matin. Le passage du front étant prévu  entre  midi  et 14 heures, en l’état des prévisions. Cette situation de Sud-Ouest sera une répétition des gammes de la journée de  mercredi mais un cran au-dessus.

Pour samedi 12 mai
Bien peu d’évolution sur le schéma de vent car le plan d’eau reste toujours positionné à l’avant du thalweg associé à la dépression de 987 hPa qui se positionne désormais à l’ouest immédiat de l’Irlande. Donc un vent de Sud-Ouest pour 17 à 21 nœuds en perspective et un temps malheureusement maussade et bien instable pour conclure cette édition 2018 du Grand prix de l'Ecole Navale.
 

L’ensemble des prévisions est disponible à l’adresse suivante, sur le site proposé en collaboration avec Voiles et Voiliers et Weathernco : http://www.weathernco.com/gpen-2017-grand-prix-ecole-navale/ ou sur le site de l’Ecole navale- rubrique météo.
A cela l’étude des courants de marée  fournie par Metocean Solution ( http://www.metocean.co.nz/)  sera  très riche  pour éventuellement limiter  l’influence  des effets locaux et introduire un supplément de performance.
Les courants de marée sont également disponible sur l’interface de Sail Grib ( https://www.sailgrib.com/?lang=fr) qui associé au Grib d’Open WRF (http://openskiron.org/en/openwrf) sont d’une redoutable efficacité.